Présidence du Gabon - Agence Nationale des parcs nationaux

Agence Nationale des parcs nationaux Accueil

Les 13 parcs nationaux

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LE PARC NATIONAL DE MOUKALABA-DOUDOU

 

Un potentiel à évaluer pour des moments d’exception 

Le parc de Moukalaba Doudou représente un bon potentiel éco-touristique, mais moins que le parc national de Loango voisin. Des excursions éventuelles pourraient être envisagées : chutes d’eau, grottes, tourisme de vision dans les Monts Doudou. Des activités de cyclisme et de tourisme motorisé seraient envisageables. L’importance en termes de protection des bassins versants (lagune de Gamba/Sette-Cama) reste à évaluer.

Objectifs de gestion 2005-2015 :

  • Délimiter le Parc ;
  • Mettre en place des infrastructures, du personnel et des systèmes de gestion du Parc moyens ;
  • Réalise un plan d’aménagement ;
  • Contrôler la pêche et la chasse illicite ;
  • Former le personnel.

 

Une diversité de paysages - Juin 2011

A mi-distance entre les parcs nationaux de Loango et de Mayumba, le parc de Moukalaba-Doudou se situe en milieu forestier et côtier. Sur 4500 km2, il offre une extraordinaire variété de paysages : forêts humides de montagnes dont les sommets atteignent 800 mètres d’altitude, savane parmi les plus sèches du pays, lacs, rivières et papyraies… un véritable jardin d’Eden.

Moukalaba-Doudou est connu par les scientifiques pour avoir une des plus fortes densités de primates du Gabon. Les forêts ont été abondamment exploitées et les sous-bois à marantacées qui ont recouvert ces zones sont une des principales sources de nourriture pour les gorilles de forêt pluviale et les chimpanzés, comme pour les éléphants. L’hippopotame, lui, préfère s’ébrouer dans les eaux de la rivière Nyanga, non loin des savanes en allant vers Doussala, le seul endroit du Gabon où l’on peut observer le cobe defassa, une grande antilope au corps élancé et à la robe grise.

Moukalaba-Doudou est également une région remarquable pour les amateurs d’oiseaux : le lac Kivoro attire de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques : l’aigrette et le très rare euplectre Monseigneur.


 

Protéger le nid biologique  - Juin 2011

L’enjeu est d’assurer la conservation du refuge biologique et de l'exceptionnelle mosaïque de paysages du Parc National de Moukalaba Doudou.
Le Parc National de Moukalaba-Doudou comporte des habitats très divers : forêts tropicales humides, savanes arbustives ondulées, Monts Dou-Dou, formations karstiques, immenses marécages à papyrus, et embouchure du fleuve Nyanga. Certaines parties du Parc ont les densités de gorilles les plus élevées du pays et les habitats variés favorisent une grande diversité d’espèces d’oiseaux, dont le rare picatharte, et des mammifères tels que le Cobe de Fassa.
Les menaces pour le parc Moukalaba Doudou : l’exploitation forestière, le braconnage à l’intérieur du parc national, la pêche illicite à l’embouchure de la Nyanga et l’octroi de permis d’exploration pétrolière dans le Parc.

Dans le cadre du Programme d’Appui à la Gouvernance Sectorielle – PAGOS – soutenu par l’Union européenne, l’ANPN a développé plusieurs outils permettant aux opérateurs économiques dont les activités ont lieu en zones périphérique et tampon des parcs nationaux de mieux comprendre le processus réglementaire d’étude d’impact environnemental et les exigences techniques de l’agence.

Recherche Scientifique

Vous êtes chercheurs et envisagez de mener des activités dans les parcs; ou, simplement curieux, vous voulez découvrir nos actions scientifiques.

L’Arc d’Emeraude est cette vaste ceinture d’espaces naturels qui encercle la capitale. Cependant la croissance urbaine mal maitrisée autour de Libreville s’est traduite au cours des deux dernières décennies par de sévères dommages environnementaux

Le N°11 de Octobre-Décembre 2015 de notre journal interne est désormais disponible et téléchargeable sur notre site.