Présidence du Gabon - Agence Nationale des parcs nationaux

Agence Nationale des parcs nationaux Accueil

Les écosystèmes

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer

LES ECOSYSTEMES

Le Gabon, État d’Afrique Centrale ayant une superficie de 267 667 km2, est qualifié de pays forestier par excellence. Ses 23 millions d’hectares de forêts le placent au premier rang des pays africains en termes de surface forestière par habitant. La couverture forestière du pays s’étendrait à 85% du territoire. C’est grâce à ce couvert forestier que le Gabon joue un rôle stratégique au niveau international, dans les efforts de conservation des ressources naturelles, en conformité aux recommandations de la Conférence des Nations Unies tenue sur l'Environnement à Stockholm (Suède) en 1972, et à celle de Rio (1992).
De par sa situation en bordure de l’océan atlantique, le Gabon dispose de plus de 800 km de côtes, et un domaine maritime estimé à 265.000 km2. Par cette position, la zone côtière concentre près de 60% de la population et une part importante des activités économiques nationales.
Bien qu’étant considéré comme « sous-peuplé », le Gabon est un pays dont les milieux naturels sont enclins à une surexploitation due aux pressions excessives sur les ressources forestières, minières, cynégétiques et halieutiques. Malgré tout, plus d’un tiers de la forêt gabonaise demeure dans un état primaire.

Dans le cadre du Programme d’Appui à la Gouvernance Sectorielle – PAGOS – soutenu par l’Union européenne, l’ANPN a développé plusieurs outils permettant aux opérateurs économiques dont les activités ont lieu en zones périphérique et tampon des parcs nationaux de mieux comprendre le processus réglementaire d’étude d’impact environnemental et les exigences techniques de l’agence.

Recherche Scientifique

Vous êtes chercheurs et envisagez de mener des activités dans les parcs; ou, simplement curieux, vous voulez découvrir nos actions scientifiques.

L’Arc d’Emeraude est cette vaste ceinture d’espaces naturels qui encercle la capitale. Cependant la croissance urbaine mal maitrisée autour de Libreville s’est traduite au cours des deux dernières décennies par de sévères dommages environnementaux

Le N°11 de Octobre-Décembre 2015 de notre journal interne est désormais disponible et téléchargeable sur notre site.